Publié dans Le coin des bonnes actions et des bonnes idées!

Ne jetez plus vos chaussettes orphelines!

L’association Sock en Stock reconstitue des paires et les redistribue aux personnes en précarité.

Nous avons tous des chaussettes orphelines à la maison. Elles encombrent nos placards, mais on les garde quand même, avec l’espoir que leurs compagnes réapparaissent.

Bien sûr, cela n’arrive jamais. Qu’elles aient été avalées par la machine à laver ou soient parties se promener, ces deuxièmes chaussettes ont bien disparu à jamais.

Plutôt que de les jeter, on peut désormais donner une deuxième vie à ses chaussettes orphelines, et faire du même coup, un geste solidaire !

Léa et Nathan viennent de créer l’association Sock en Stock, en janvier 2017, à Lille. Ils collectent les chaussettes orphelines, les lavent et les trient pour reconstituer des paires de mêmes pointures et de couleurs semblables.

Ensemble, ils ont déjà distribué 250 paires de chaussettes reconstituées à des associations locales d’aides aux personnes sans-abri ou aux migrants.

« Remettre les personnes en précarité sur pied »

Cela peut sembler anecdotique à première vue, mais les chaussettes sont un vrai besoin pour les associations. Personne ne donne de paires de chaussettes, c’est un bien que les associations se retrouvent à devoir acheter.

Pour le moment, Sock en Stock dispose de 5 points de collecte permanents à Lille et d’un autre à Roubaix, principalement dans des commerces.

Les kilos de chaussettes récupérés atterrissent chez Léa et Nathan. “Ça déborde de partout !”, raconte la jeune femme.

Ils les lavent et les trient avec l’aide de la famille et des amis. Un travail de patience, mais facilement reproductible partout en France.

Participer à la collecte, où que l’on habite

Le couple a reçu une dizaine d’appels de personnes qui voudraient organiser des collectes semblables dans leur ville.

En attendant que de nouvelles actions se mettent en place près de chez vous, vous pouvez envoyer vos chaussettes orphelines à Sock en Stock, à Lille.

Léa conseille de se tourner vers des plateformes qui permettent à des particuliers de transporter des colis, lors de leurs trajets en voitures (cocolis.fr et colis-voiturage.fr par exemple). Cela permet de limiter l’impact sur l’environnement d’un envoi classique par la poste.

Source : www.18h39.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s