Publié dans Notre santé en danger

Le gel hydro-alcoolique dangereux pour la santé!

Depuis quelques années les gels hydro-alcooliques sont de plus en plus vendus dans les pharmacies ou bien encore en grande surface. Devenus la solution d’urgence en cas d’absence de savon, ces gels ont cependant été critiqués, en dehors de leur côté très pratique.

Une des premières critiques concernait le côté nocif de ces solutions et sa caractéristique irritante pour la peau. Aujourd’hui, une étude révèle un tout nouveau danger. Publiée dans la revue scientifique PLos ONE, cette étude menée par une équipe de l’Université du Missouri démontre que les solutions hydro-alcooliques nous rendraient plus réceptifs au Bisphénol A.

Le danger sanitaire de cette molécule n’est pas encore clairement défini mais il a été démontré qu’un danger cancérigène pouvait exister. Elle est également associée à certains dérèglements endocriniens, désordres hormonaux et augmentation de diabètes ou bien encore à  certains cas d’infertilité.

UNE MOLÉCULE TRÈS PRÉSENTE AU QUOTIDIEN

Ainsi, selon la récente étude menée par l’Université américaine, les gels hydro-alcooliques rendraient notre peau 100 fois plus perméable au Bisphénol A. La molécule peut «s’introduire tout droit dedans» a expliqué Laura Vendenberg, une spécialiste non impliquée dans l’étude.

Chose peu rassurante, la molécule du Bisphénol A est très présente dans de nombreux objets du quotidien: les reçus de caisse, les récipients alimentaires, etc.

Le bisphénol A (BPA) est un produit chimique qui est utilisé dans une variété de produits de consommation, tels que des bouteilles d’eau, les composites dentaires et est également utilisé dans le papier thermique des reçus de caisse. Ce papier thermique est un papier imprégné de plusieurs couches de composants chimiques, permettant de lui conférer des propriétés thermosensibles. Le papier s’imprime grâce à une imprimante thermique composée d’une tête à pointes chauffantes permettant la révélation d’une image noire. La recherche menée à l’Université du Missouri fournit les premières données que le BPA contenu dans le papier thermique des reçus de caisse enregistreuse serait responsable d’un taux élevé de BPA dans le sang de certaines personnes. En effet, les sujets étudiés ont montré une augmentation rapide de BPA dans le sang après avoir utilisé un produit de soin de la peau, puis touché un reçu de caisse contenant du BPA. “Le BPA a tout d’abord été développé par un biochimiste et testé comme un supplément d’œstrogène artificiel”, a déclaré Frederick vom Saal, professeur conservateur des sciences biologiques dans l’Ordre des Arts et des Sciences à MU.

« En tant que perturbateurs endocriniens chimiques, il a été démontré que le BPA pouvait modifier les mécanismes impliquant l’oestrogène et d’autres hormones. Le papier thermique (reçus de boutique et restauration rapide, billets d’avion, reçus de guichet automatique etc.) utilise d’énormes quantités de BPA sur la surface du papier. Le problème survient quand le consommateur utilise un produit de soin de la peau tel que les désinfectant pour mains, crèmes pour les mains, savons et crèmes solaires qui modifient considérablement le taux d’absorption du BPA trouvé sur ces reçus”. Dans l’étude, les chercheurs ont testé des sujets humains qui s’étaient nettoyés les mains avec du désinfectant pour les mains avant de saisir un reçu fait de papier thermique. À certains sujets, on a demandé par la suite, de manger des frites avec leurs mains. Le résultat a été que le BPA a été absorbé très rapidement. «Notre recherche a révélé que de grandes quantités de BPA peuvent être absorbées par vos mains ou grâce à la nourriture que vous ingérez. Le BPA présente des propriétés similaires aux hormones serait responsable de troubles associés au système reproducteur chez les fœtus, les nourrissons, les enfants et les adultes.

De plus, il augmente les risques de cancer, de problèmes métaboliques et immunitaires chez les rongeurs. Le BPA des papiers thermiques est donc absorbé rapidement dans le sang. L’utilisation du BPA ou d’autres produits chimiques similaires qui sont utilisés pour remplacer le BPA dans le papier thermique constituent donc une menace pour la santé humaine “. Le bisphénol A était utilisé pour la fabrication des biberons, ce qui a été interdit pour des raisons sanitaires au Canada et en France depuis 2010. La France est allée plus loin en les interdisant dans les contenants alimentaires.

 

Source: http://www.lumieresurgaia.com

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s